s'insrcire: Article | Commentaires

Mal de dos : des solutions naturelles existent

0 commentaires

Malheureusement pour les problèmes de dos, il n’existe pas de remède miracle… Mais plusieurs types de pratiques se sont avérées très efficaces et apaisantes.

Ostéopathie

Née aux Etats-Unis, l’ostéopathie existe depuis plus d’un siècle en France mais ne s’est réellement développée que depuis une vingtaine d’année. L’ostéopathie est une médecine manuelle qui vise à équilibrer les structures internes en utilisant un toucher extrêmement fin. A la fois préventive et curative, cette médecine manuelle vise à rééquilibrer les structures ostéo-articulaires et viscérales qui ont perdu leur mobilité. L’ostéopathie complète l’action de la médecine, mais ne s’y substitue pas.

Des recherches ont déjà été réalisées sur l’efficacité de l’ostéopathie sur des personnes souffrant de douleurs lombaires subaiguës ou chroniques. Les résultats se sont avérés très concluants : ils précisent que cela permet de consommer significativement moins de médicaments antidouleurs, mais précise également que cette étude a été réalisée sur des sujets prenant déjà un traitement « classique » en plus des soins ostéopathiques.

Le Yoga

Le Yoga, qui allie exercices d’étirement, de relaxation et de musculation par le maintien prolongé de postures, est une solution très intéressante à envisager. Naturellement, aucun effet secondaire n’a été observé. En plus de ces bénéfices pour votre dos, le Yoga est aussi un excellent remède pour le stress et le cœur. Dernière chose à savoir : comme toute nouvelle pratique physique, le Yoga nécessite six mois à un an d’entraînement avant d’en ressentir les pleins bienfaits.

Massothérapie

Les bienfaits du massage ne sont aujourd’hui plus à prouver. Le massage aide à relâcher les tensions musculaires et améliore la circulation sanguine, ce qui expliquerait son effet antidouleur. Mais pour cela, il doit être bien réalisé, sérieusement, si possibles par un professionnel.

En plus des massages, l’application d’huiles essentielles peut s’avérer également efficace.

Acupuncture et acupressure

L’acupuncture est un traitement de plus en plus utilisé pour soulager les douleurs de toute sorte. Elle stimulerait la production d’endorphines, des substances aux propriétés calmantes et antidouleur. Elle serait aussi très efficace pour soulager les maux de dos.

Mais il existe une autre pratique empruntée à la médecine chinoise tout aussi efficace : il s’agit de ’acupressure. Cette technique remplace les aiguilles par des pressions du bout des doigts aux mêmes points d’acupuncture.

Pour que ces deux techniques apportent de réels bénéfices, il est important d’être assidu, de suivre les séances régulièrement et ce, sur une période de six mois minimum. Il est également essentiel que cette technique soit réalisée par un professionnel.

Les bienfaits des plantes contre le ml de dos

Griffe du diable

D’origine africaine, la griffe du diable doit son nom au fait que le fruit est muni de griffes qui semblent conçues pour s’agripper dans les sabots du bétail et contribuent à la propagation des maladies dans les troupeaux.

On utilise la racine de la griffe du diable en médecine traditionnelle africaine et européenne pour ses vertus anti-inflammatoire, et analgésique. Elle est traditionnellement utilisée pour l’arthrite, la goutte, les douleurs musculaires de toutes sortes, les lombagos…

Les propriétés anti-inflammatoires de la griffe du diable ont été mises en évidence par de nombreuses recherches. Plusieurs essais cliniques, avec ou sans groupe placebo, indiquent que la racine de griffe du diable peut améliorer la mobilité et soulager sensiblement la douleur dans les cas de troubles musculosquelettiques, notamment l’arthrite et les maux de dos.

Arnica

Presque tout le monde a aujourd’hui un tube d’arnica chez soi. Exclusivement prescrit en application externe, l’arnica a des vertus anti-inflammatoires et analgésiques, très efficaces contre les maux de dos.

On recommande généralement une application plusieurs fois par jour sur la partie douloureuse à l’aide de compresses ou cataplasmes imbibés d’une infusion préparée avec 2 g de fleurs séchées dans 100 ml d’eau bouillante (infuser 5 à 10 minutes). Laisser refroidir avant d’utiliser.

Saule blanc

Arbre des berges humides de 5 à 25 m dont on utilise l’écorce et les feuilles. L’écorce de saule contient de l’acide salicylique (aspirine naturelle), ce qui lui confère des vertus analgésiques et anti-inflammatoires. Le saule blanc existe sous forme d’écorce séchée (dans ce cas mettre une cuillère à café par tasse d’eau bouillante et laisser infuser 10 minutes), d’extrait fluide ou de teinture.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *